BioCanRx Impact

Renforcement des capacités canadiennes

La communauté scientifique canadienne a toujours été reconnue pour son excellence en recherche sur la santé. Cependant, sans un accès abordable à l’expertise et à l’infrastructure requis pour transposer les découvertes en thérapies novatrices et sécuritaires pouvant être mises à l’essai en clinique, cette recherche de classe mondiale soit continuera de stagner dans le laboratoire, soit devra voyager au-delà des frontières canadiennes pour atteindre son plein potentiel.

Par exemple, l’avènement de technologies biologiques de rupture a suscité un besoin sans précédent pour le domaine hautement spécialisé de la fabrication de biothérapies (biofabrication). À l’heure actuelle, d’importantes lacunes empêchent le Canada de produire des médicaments biologiques essentiels, comme des vaccins et des médicaments thérapeutiques, à une échelle suffisante pour répondre à la demande nationale et mondiale. La création d’une capacité de biofabrication au Canada est essentielle à la mise en place d’un éventail de thérapies novatrices au profit des patients canadiens, ainsi qu’au développement d’une économie de l’innovation robuste et florissante dans le secteur canadien des sciences de la vie.

Guidée par l’expertise de son Comité de gestion de la recherche et des chercheurs du réseau, BioCanRx a rapidement reconnu l’importance de combler le fossé de la transposition en essais cliniques et d’accroître la biofabrication canadienne conforme aux bonnes pratiques de fabrication (BPF) pour accélérer le transfert d’immunothérapies de pointe en clinique au profit des patients canadiens. Au cours des six dernières années, BioCanRx a jeté les bases pour relever les défis actuels et futurs en matière de santé en élargissant l’accès à des actifs de biofabrication translationnelle essentiels et en mettant en ligne une nouvelle capacité de biofabrication de nouvelles thérapies comme les cellules T CAR.

La demande croissante, jumelée au nombre accru d’approbations de nouveaux médicaments biologiques de rupture, a amené BioCanRx à accroître son investissement initial afin d’appliquer une approche en réseau à la biofabrication. Le réseau de biofabrication de BioCanRx lie de façon fonctionnelle la capacité de biofabrication canadienne existante et sa base de connaissances hautement spécialisée, harmonisant les procédures opérationnelles normalisées et les meilleures pratiques pour soutenir la demande sans précédent pour des médicaments biologiques de grande qualité. Grâce à des investissements ciblés dans le transfert des connaissances et la formation, le réseau de biofabrication de BioCanRx stimulera le développement de nouvelles innovations, orientera la formation d’un bassin d’employés talentueux, qualifiés et compétitifs et donnera un point d’ancrage aux entreprises de biotechnologie au Canada.

Accroître et optimiser la capacité du Canada en matière de fabrication de vecteurs conformes aux BPF

Dans le monde d’avant la COVID-19, il y avait une demande mondiale critique et non comblée pour un accès à la capacité et à l’expertise en matière de fabrication de biothérapies, demande qui a été exacerbé exponentiellement par l’émergence de la pandémie. Les temps d’attente pour avoir accès à des services, comme la fabrication de produits médicamenteux cliniques et le remplissage-finition, étaient longs – dans certains cas, plus de 18 mois. La biofabrication dépendait de l’engagement d’organisations internationales dont les coûts étaient prohibitifs, limitant le nombre et le rythme des essais cliniques de nouvelles thérapies au Canada.

Pour combler cette lacune en matière de biofabrication canadienne, BioCanRx a fait des investissements ciblés pour appuyer la fabrication de bout en bout et conforme aux BPF de virothérapies, y compris le remplissage-finition, pour stimuler l’évaluation de nouveaux produits au Canada. Tirant profit des investissements faits lors des cycles 1 et 2, BioCanRx favorise la croissance soutenable à long terme au sein du secteur canadien de la biofabrication en fournissant le savoir-faire opérationnel, le transfert des connaissances et le soutien à la formation à deux des installations de biofabrication canadiennes existantes, le Centre de fabrication de produits biothérapeutiques à Ottawa, en Ontario, et le à Ottawa, en Ontario, et le Centre de fabrication de thérapie cellulaire de l’Alberta à Edmonton, en Alberta.

Par ses investissements ciblés dans la fabrication de vecteurs viraux, BioCanRx finance la croissance et la rentabilité de la biofabrication canadienne pour faire en sorte que les chercheurs, les cliniciens et, par extension, les patients aient accès à une biofabrication de qualité et abordable afin de permettre le développement et les essais cliniques de la prochaine génération d’immunothérapies du cancer et de traitements contre les maladies rares.

Cultiver l'expertise canadienne en matière de bioproduction

BioCanRx a mis en place plusieurs initiatives stratégiques visant à créer un pipeline entre l'université et l'industrie afin de combler l'importante pénurie de compétences en biofabrication qui existe aujourd'hui au Canada.

En 2018, le Centre de fabrication de biothérapies (CFB) de l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa, aux côtés de ses partenaires, le Collège Algonquin, l'Université d'Ottawa et Mitacs, a mis en place un programme de formation aux bonnes pratiques de fabrication (BPF), le premier du genre, offrant aux étudiants une formation « pratique » sur les BPF en biofabrication (CanPRIME). En 2022, BioCanRx et ses partenaires ont reçu des fonds pour élargir ce programme à l'échelle nationale afin de soutenir son réseau de thérapies cellulaires en établissement de santé, avec l'intégration de cinq nouveaux sites de formation CanPRIME dans des installations de BPF en Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba, en Saskatchewan et en Ontario.


Lancé sous le nom de « CanPRIME 2.0 », ce programme concurrentiel offrira au PHQ (étudiants de niveau collégial et universitaire) une formation pratique rémunérée de huit mois dans l'un des centres de formation de BioCanRx, ce qui permettra aux étudiants d'acquérir une compréhension fonctionnelle et une application pratique des principes de BPF dans un établissement de biofabrication. CanPRIME 2.0 a été spécialement conçu pour soutenir le perfectionnement des nouveaux diplômés et le recyclage des personnes désireuses de jouer un rôle important dans le secteur de la bioproduction.

En tant que programme d'apprentissage intégré au travail, CanPRIME 2.0 administrera un programme de formation normalisé pour les principales composantes de la formation. Ce programme a été élaboré pour répondre aux exigences du marché du travail et aux besoins de ses stagiaires afin qu'ils acquièrent les connaissances, les compétences et les comportements clés nécessaires pour réussir dans un environnement de biofabrication. Par son programme d'études, CanPRIME 2.0 est le premier programme à offrir aux étudiants une formation complémentaire en milieu de travail et en salle de classe, y compris un soutien financier pour accéder à des possibilités de formation externe avec d'autres partenaires de formation et des échanges de laboratoires, et l'intégration d'un microcrédit GxP en ligne, développé en partenariat entre le Collège Algonquin et BioCanRx.

CanPRIME 2.0 soutiendra l’orientation, l’intégration et la formation de plus de 70 stagiaires provenant d'universités et de collèges dans tous les secteurs d’intervention de BioCanRx, créant ainsi une réserve de personnel hautement qualifié doté d'une expérience inestimable et d'une capacité de commercialisation pour de futures possibilités d'emploi dans le secteur de la bioproduction. L'employabilité des stagiaires « diplômés » de CanPRIME est actuellement de 100 %, ce qui démontre à la fois le besoin et l'employabilité élevée de ces personnes prêtes pour les BPF.

Le programme CanPRIME et l’initiative nationale élargie, CanPRIME 2.0, représentent une approche unique et novatrice pour former des intevenants expérimentés et prêtes à contribuer à l'industrie, au milieu universitaire et aux organismes à but non lucratif, en leur apportant un savoir-faire en matière de bioproduction de produits thérapeutiques avancés conformes aux BPF.

Bâtir un réseau au point de service (PdS) canadien

Malgré la réussite continue de la thérapie à base de cellules T-CAR pour traiter des maladies auparavant impossibles à traiter, l’accès à ce traitement transformateur est en grande partie inexistant au Canada. Comme pour de nombreuses thérapies personnalisées, la thérapie à base de cellules T-CAR comporte un important coût de fabrication initial et exige le recours à des installations de biofabrication conformes aux BPF. En réponse à cela, BioCanRx a mis sur pied un réseau d’installations de fabrication « au point de service » (PdS) partout au pays afin que les patients canadiens aient un meilleur accès aux thérapies cellulaires adoptives (TCA) novatrices comme la thérapie à base de cellules T-CAR.

En savoir plus